Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

médicaments

  • Téléthon 2018 : 85 844 117 Euros collectés

    Le résultat final du Téléthon 2018 s’élève à 85 844 117 euros (compteur fin d’émission : 69 290 089 €). 

     

    Ce résultat exceptionnel obtenu dans un contexte particulièrement difficile marque, une nouvelle fois, l’extrême fidélité des Français au combat des familles. En effet, les 7 et 8 décembre derniers, le Téléthon 2018 a partagé ses plus belles victoires contre la maladie et les donateurs ont pu mesurer à quel point leur soutien permet de changer la vie des malades. Des premiers médicaments sont disponibles, les essais cliniques se multiplient : le monde des maladies rares a changé et c’est grâce à cette extraordinaire mobilisation populaire du Téléthon, une mobilisation unique au monde.

     

    « Ce Téléthon 2018 a marqué un tournant dans notre histoire. Nous avons vu, pour la première fois, des images bouleversantes d’enfants retrouver des forces grâce à la thérapie génique. Nous avons entendu les témoignages de malades qui ont retrouvé une vie normale alors qu’ils étaient atteints de maladies considérées comme incurables. Cela montre à quel point le combat que nous menons depuis 30 ans porte ses fruits ! Je remercie du fond du coeur les donateurs, bénévoles et partenaires, pour ces premières victoires et pour celles à venir. » déclare Laurence Tiennot-Herment, Présidente de l’AFM-Téléthon.

     

    « Etre parrain du Téléthon a été un honneur, un plaisir et une aventure particulière. J’ai rencontré des gens supers et cette collecte exceptionnelle me fait très plaisir pour les chercheurs et les familles. Je suis très heureux. Et, moi qui ai visité les laboratoires du Téléthon, rencontré les chercheurs qui y travaillent et les familles qui bénéficient des premiers médicaments qui sortent de ces laboratoires, je sais combien cet argent est utile.» souligne Pascal Obispo, parrain du Téléthon 2018.

     


  • Traitements et soleil : méfiance !

    Avec le beau temps et le soleil, faisons attention à notre peau !

    Tous nos traitements ne sont pas compatibles avec le soleil, nous risquons des démangeaisons, rougeurs, brûlures et à long terme cela a des conséquences.

    La meilleure solution : la prévention, protéger notre peau avec des produits adaptés (écran total, crème solaire indice 50), se couvrir, se mettre à l'ombre ou au frais, ne pas sortir aux heures les plus chaudes.

    Si vous avez un doute sur votre peau, allez consulter un dermatologue ou votre médecin traitant.

    Pour plus d'infos → lire l'article

     

    soleil,maladies,médicaments,médecins

    Isabelle pour le Gimi.

     

  • De nouvelles pistes thérapeutiques pour soigner les myosites

    Trouver une solution thérapeutique pour soigner les patients atteints de myosite est le fer de lance de nombreuses équipes de chercheurs en France mais aussi à travers le monde.

    De nouvelles pistes comme le Rituximab, le Bimagrumab et les Auto-anticorps anti-cortactine sont à l'étude avec des essais à différents stades…

    Pour en savoir plus :  

    → Myopathies inflammatoires réfractaires et rituximab

    → Myosite à inclusions : effets positifs du bimagrumab

    → L’auto-anticorps anti-cortactine dans la myasthénie et les myosites

     Essais en cours initiés et menés par le service du Pr Herson


    Sandrine & Rachel pour le Gimi.

  • Les traitements des myosites

    A l’annonce du diagnostic, les interrogations affluent et notamment celles relatives au traitement. 
    Certains d’entre nous, atteints depuis de nombreuses années, ne peuvent que constater les progrès, que ceux-ci concernent les techniques de recherche, la connaissance de la maladie et de ses mécanismes,… Ils favorisent aujourd’hui l’accès à une plus grande diversité thérapeutique. 

    Les objectifs du traitement pour la plupart des myosites sont clairs : calmer l’inflammation, moduler l’action néfaste d’une partie de notre système immunitaire, diminuer les douleurs (musculaires, articulaires), préserver la masse musculaire voire en recréer. 
    Selon notre type de myosite, sa sévérité puis son ancienneté, le traitement sera de différents ordres : médicaments, kinésithérapie, chirurgie… 

    Si une partie d’entre nous trouve une réponse efficace grâce aux molécules existantes, d’autres, réfractaires ou atteints de myosite à inclusions sont dans l’expectative de nouvelles solutions thérapeutiques. Des essais sont en cours en France et à l’étranger. 


    Ci-dessous, sont listés plusieurs liens répondant à diverses questions telles que :

    Quels sont les médicaments actuels ? Quelles sont leurs actions, pour quels effets secondaires ? Quelles sont les nouvelles pistes thérapeutiques ? Qu’est-ce qu’un essai clinique ? Importance de la kinésithérapie dans les myosites ? 

    → Les traitements existants  

    → Les avancées thérapeutiques (pages 7 à 10)

    Les essais cliniques / Repères Savoir & Comprendre

    → Exercice physique et maladies neuromusculaires
    Rachel pour le Gimi.