Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

corticoïdes

  • Le témoignage de Marie-Sophie (Scléromyosite)

    Un autre exemple d'errance diagnostique. Celle concernant la maladie de Marie Sophie (la scléromyosite) a duré douze ans.

    Son témoignage est édifiant. Il nous interpelle car les symptômes qu'elle a supporté tant d'années n'ont pas su être identifiés. Quand certaines personnes passent voir leur médecin trois ou quatre fois par mois sans raison réelle, juste pour apaiser leur angoisse, il en existe d'autres qui ne s'écoutent pas, qui haussent les épaules en se disant "ça ira mieux demain". Il y a un juste équilibre à trouver entre ces deux comportements. Nul doute que la lecture de ce nouveau témoignage aidera beaucoup de personnes en souffrance.

    Félicitations à Marie-Sophie qui a su sublimer sa maladie en réalisant son rêve !

    "C'est peut-être bien de montrer des myopathes qui ne sont pas en fauteuil, ça dédramatise, non ?" (Marie-Sophie)

    scléromyosite,sclérodermie,symptômes,hashimoto,immunoglobulines,immunosuppresseurs,corticoïdes,myopathies inflammatoires,myositis,polymyosite,raynaud

    ....

    Lire la suite

  • Géraud ! A fond dans la vie !

    Le témoignage de Géraud (19 septembre 2005)

    Excusez ma réponse un peu tardive mais jeudi et vendredi, j’étais… à l’hôpital pour un test au synactène (je reviendrai dessus un peu plus tard… !).

    Je peux vous résumer ma situation afin que vous trouviez, peut être, certaines similitudes dans votre cas.

    Tout commence en 2002, j’ai alors 29 ans, je suis du sexe masculin, plutôt sportif et en bonne santé. Je viens d’avoir un petit garçon.

    Décembre 2002, je vois apparaître quelques plaies sur le bout de mes doigts (sécheresse cutanée, crevasses,…). Je mets cela sur le compte du froid …(j’habite en Auvergne) !

    Lire la suite

  • Le témoignage de Meg (Polymyosite)

    J’ai été diagnostiquée en 2010 (polymyosite) après 9 mois de douleurs qui s’intensifiaient jour après jour à la suite d’un vaccin. Les premiers médecins pensaient à un rhumatisme articulaire puis à une polyarthrite rhumatoïde. Ce n’est que lorsque je ne pouvais plus rien faire et que j’ai eu du mal à respirer qu’un interniste génial (Dieu merci) a pensé me faire prescrire lune analyse de C.P.K. (créatine phosphokinase, enzyme dont la présence dans le sang, permet d'aider au diagnostic d'atteinte musculaire). Résultat : mes CPK étaient à 6500 ! Pour une femme la normale se situe entre 0 et 170.

     

    Lire la suite