Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

biomarqueur

  • Myosite à inclusions : découverte d’un nouveau biomarqueur

    La myosite constitue un groupe hétérogène de maladies auto-immunes musculaires dont les critères cliniques et pathologiques permettent la classification des patients en différents sous-groupes. La myosite à corps d’inclusion est la myosite la plus fréquente au-delà de cinquante ans. Le diagnostic de la myosite à inclusion nécessite une expertise et représente un défi. On a peu de connaissances sur les mécanismes pathogènes de cette maladie pour laquelle les thérapies immunosuppressives classiques sont inefficaces.

    Une équipe de chercheurs français, comprenant des cliniciens du Centre de recherche en myologie de l’Institut de Myologie, ont voulu approfondir la compréhension des mécanismes immuns impliqués dans la myosite à inclusion et identifier de nouveaux biomarqueurs.

    Selon eux, une variété de globules blancs (les lymphocytes T CD8+T-bet+) constitue un marqueur biologique de la maladie.
     
     
     
  • FAI2R nous informe sur la captation musculaire de FDG évaluée par PET-scan

    La captation musculaire de FDG évaluée par PET-scan corps entier comme biomarqueur de l'activité de la maladie musculaire au cours des myopathies inflammatoires.

     

    Une évaluation de l'activité inflammatoire musculaire est indispensable pour adapter le traitement des patients atteints de myopathies inflammatoires. Le PET-scanner au 18F-fluorodésoxyglucose corps entier (PET-scan) est utilisé pour rechercher les cancers, des pathologies qui sont associées aux myopathies inflammatoires. Le PET-scan aide au diagnostic et au suivi de certaines maladies inflammatoires mais sa validité pour évaluer l’activité de la maladie musculaire des myopathies inflammatoires n’avait pas été étudiée.

     

    Dans cet article paru dans Rheumatology (Oxford), les auteurs ont élaboré un score de captation musculaire de FDG (mSUVmax) pour mesurer l'activité de la maladie musculaire chez les patients atteints de myopathies inflammatoires et évaluer sa validité.

     

    Article complet par le Dr Alain MEYER