Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

Suivi médical

  • le DMP ... qu'est-ce que c'est ?

    C'est le dossier médical partagé (DMP).

     

    Créé pour une meilleure accessibilité de votre dossier médical, chacun connaît le problème. Si on est malade et qu'on doit s'absenter de chez soi, on a toujours peur d'oublier son ordonnance ou ses médicaments. 

     

    Le DMP (Dossier Médical Partagé) a été créé pour que justement on puisse partir sans soucis et être traité correctement suivant sa pathologie et son traitement.

     

    Sur ce dossier figurent nos derniers examens, médicaments, compte-rendus, nos allergies etc … Mais toujours dans la confidentialité du dossier médical.

     

    Le propriétaire du dossier est prévenu lorsque quelqu'un y dépose une note ou un document. On peut également “rendre visible ou pas ” certaines informations. Par exemple, la visite d'un autre professionnel de santé que vous souhaitez garder confidentielle. Celle-ci ne sera visible que de vous et du professionnel de santé.

    Le samu peut aussi avoir accès au DMP.

    La création du DMP se fait toujours avec votre accord. Il faut votre numéro de sécurité sociale et un code secret que vous seul connaissez. N'hésitez pas à contacter votre sécurité sociale pour avoir des informations complémentaires.

     

    Ce service n’est actuellement disponible que pour les ayant-droit majeurs du Régime Général affiliés à l’une des caisses d’Assurance Maladie suivantes : Bas-Rhin, Bayonne, Côtes-d'Armor, Doubs, Haute-Garonne, Indre-et-Loire, Puy-de-Dôme, Somme, Val-de-Marne.

     

    Ci-joint le lien d'informations de la CPAM et ensuite le dépliant explicatif :

    https://www.mon-dmp.fr/fr/

    Dépliant DMP

     

    Isabelle pour le gimi 

    Lire la suite

  • Labellisation et mise en ligne de la cartographie des Centres de référence maladies rares

    Le Ministère de la Santé a labellisé 23 Filières de santé maladies rares afin d’améliorer la coordination des structures concernées par un ensemble cohérent de maladies rares. Chaque filière regroupe des Centres de référence maladies rares (CRMR) qui peuvent être mono-site, avec un site unique dit ‘site coordonnateur’, ou multi-sites, avec un site coordonnateur et un ou plusieurs sites constitutifs complémentaires. Le pilotage des filières est assuré par un animateur désigné en son sein.

    Lire la suite

  • Dernières actualités scientifiques sur les myopathies inflammatoires

    Mise à jour le 7 février 2017

    Protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) sur la dermatomyosite, récentes publications médicales internationales des équipes françaises : le Groupe d’intérêt myopathies inflammatoires synthétise ci-après les dernières actualités scientifiques relatives aux myosites.

    brèves scientifiques,avancées médicales,pnds,dermatomyosite,myopathies inflammatoires

    Lire la suite

  • Le suivi médical des myopathies inflammatoires

    Le diagnostic est établi, le traitement mis en place. 
    Nous savons que les myosites, quel que soit leur type, évoluent différemment selon les individus. En cas de forme sévère, les dégradations physiques et par conséquent les séquelles peuvent être malheureusement très importantes. 
    Aussi, garder le plus longtemps possible la "maîtrise" de son corps implique un suivi médical rigoureux. Ses objectifs sont nombreux. 

    suivimed.jpg
    En effet, hormis le contrôle de la bonne tolérance du traitement, il prévient des rechutes, aggravations voire entraîne une amélioration de la myosite. 
    Ainsi, l'équipe médicale adapte la stratégie thérapeutique, fait le point sur le travail régulier effectué avec les différents intervenants (kinésithérapeute, ergothérapeute, etc…). Elle évalue aussi les retentissements de la maladie sur la vie du patient et celle de son entourage, qu’ils soient psychologiques, sociaux ou professionnels. 

    Très souvent, la surveillance médicale se traduit par un bilan sanguin (dosage de CPK, bilan hépatique,...), une exploration fonctionnelle respiratoire (EFR), un contrôle cardiaque (électrocardiogramme, échographie,…), une consultation avec un dermatologue, une rencontre avec un psychologue,… De même, la fonction musculaire est scrupuleusement vérifiée grâce au testing musculaire, mesure de la fonction motrice (MFM)...

    Tous ces examens rencontrés lors de la recherche de diagnostic sont, selon la sévérité de la maladie et les individus, réalisés a minima une fois par an. Face à cette multiplicité de tests, les consultations pluridisciplinaires revêtent un caractère pratique et « confortable » en matière de temps mais aussi une efficacité certaine quant à la centralisation des données du patient...


    Pour aller plus loin :

    Les consultations pluridisciplinaires

    → La prise en charge respiratoire

    → La prise en charge cardiologique

    → La mesure de la fonction motrice


    Rachel pour le Gimi.