Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

La recherche animale, parlons-en.

LA RECHERCHE ANIMALE est-t-elle vraiment nécessaire ?

Les membres du Gimi sont des personnes comme tout le monde, qui aiment les animaux et les considèrent comme des membres de leur famille. Moi-même je vis avec deux adorables chiens. Aussi, des questions se posent quant à la recherche animale et surtout lorsque des personnes malintentionnées diffusent de fausses rumeurs. J’avais préparé un brouillon depuis longtemps et devant ma difficulté à trouver les bons arguments je commençais à me décourager. Puis, comme une réponse à mes questionnements voici qu’un courrier de la Présidente de l’Afm-Téléthon vient à ma rescousse ! Un dossier complet qui vient m’aider à rédiger mon article. Oui, une valise « Outils clés en mains » adressée à tous ceux que le sujet interpelle ! Donc à diffuser au plus grand nombre.

En voici ci-dessous les lignes les plus importantes. Avec vidéos.

La recherche animale et les modèles animaux sont nécessaires au progrès scientifique et médical. Que ce soit pour obtenir des avancées en recherche fondamentale ou des progrès thérapeutiques, ces modèles sont encore irremplaçables. Dix chercheuses et chercheurs français illustrent cette situation par des exemples pris dans leur domaine de recherche et répondent aux questions que vous pouvez vous poser. Voir vidéo sur ce lien :

http://www.bitly.fr/194

Et pour en savoir plus...

Recherche animale : pourquoi les scientifiques doivent-ils recourir à des animaux pour chercher et développer de nouveaux traitements ?

La recherche médicale est un processus long et complexe qui comprend une phase de recherche dite In Vivo qui consiste à valider, chez l’animal et chez l’homme, les traitements nouveaux et leurs effets. La recherche animale est donc une étape indispensable pour assurer le maximum de sécurité aux essais menés chez les malades.

La recherche animale est une obligation règlementaire strictement encadrée par le droit européen et français qui l’impose et en définit les conditions. Chaque protocole de recherche impliquant des animaux est soumis à autorisation. Ces autorisations sont délivrées par des comités d’éthique indépendants, placés sous le contrôle en France des ministères de l’agriculture et de la recherche, qui examinent la justification du projet et les conditions de sa réalisation.

La recherche animale est une nécessité scientifique. Des méthodes dites « de remplacement », par exemple sur des cellules ou des tissus, sont utilisées chaque fois que possible. Elles ont d’ailleurs permis de réduire le nombre d’animaux utilisés à des fins scientifiques de 40% depuis 1990 en France*. Mais, l’extraordinaire complexité de la vie ne se résume pas au fonctionnement des cellules isolées. Ces méthodes ne sont donc malheureusement pas suffisantes aujourd’hui pour permettre l’observation dans un organisme complet vivant. Sans être absolument prédictifs, les modèles animaux sont ceux qui sont les plus proches du fonctionnement du modèle humain.

La recherche médicale est très encadrée au niveau règlementaire, conduite avec rigueur par la communauté scientifique et est à l’origine de révolutions médicales majeures : rôle des chromosomes dans l’hérédité transplantation d’organes, découverte de la pénicilline, du virus du sida et mise au point des trithérapies, impliquant des recherches avec les animaux, comme la quasi-totalité des études primées depuis 1979, ont comme point commun d’avoir été salués par des prix Nobel de médecine.

*Source GIRCOR (groupe interprofessionnel de réflexion et de communication sur la recherche), association sans but lucratif qui rassemble en France les établissements de recherche biomédicale publics et privés ainsi que les entreprises du médicament.

Des chercheurs sont parvenus à restaurer la force musculaire et à stabiliser les symptômes cliniques de chiens naturellement atteints de la myopathie de Duchenne. ✚ d'infos sur notre site :  http://www.bitly.fr/193 

 

IDEES RECUES le plus fréquemment rencontrées :

1- Aujourd’hui, les méthodes alternatives permettent d’éviter le recours aux animaux.

FAUX. S’il existe aujourd’hui des méthodes de remplacement efficaces et fiables, dans les phases amont de la recherche, la recherche chez l’animal reste indispensable pour la mise au point de médicaments visant à être administrés chez l’homme. En France, 90% des recherches commencent par des méthodes de remplacement.

2- Les animaux et les hommes ayant des caractéristiques biologiques différentes, les essais impliquant des animaux sont inappropriés pour une application chez l’homme.

VRAI et FAUX. On sait que 98 % des gènes de la souris en ont un homologue chez l’homme. Si les modèles animaux ne sont jamais prédictifs à 100 %, ils sont obligatoires parce qu’ils permettent d’éliminer des pistes inefficaces et/ou toxiques avant d’y exposer des patients.

3- La recherche animale est moins coûteuse et plus simple que les méthodes de remplacement.

FAUX. La recherche animale est un processus long, complexe et coûteux. Les méthodes de remplacement, plus rapides et moins coûteuses à mettre en œuvre sont utilisées autant que possible.

4- Les recherches impliquant des animaux sont cruelles. Les animaux sont maltraités.

FAUX. Les protocoles de recherche prennent en compte le bien-être animal, que ce soit dans les conditions de vie ou dans les travaux scientifiques effectués sous le contrôle de vétérinaires, selon les Bonnes Pratiques Vétérinaires. Les comités d’éthique et les équipes de recherche veillent systématiquement à prévenir, détecter, diminuer ou supprimer la douleur. Quand il s’agit d’animaux malades, ils présentent les mêmes symptômes que les humains atteints de la même pathologie. Leur état de santé est le résultat de la maladie et non des essais thérapeutiques.

5- Les recherches sur les animaux ne servent qu’à la santé humaine.

FAUX. Les animaux ont des maladies proches de celles de l’homme, ils bénéficient donc de traitements similaires. Par exemple, les antibiotiques utilisés pour les animaux sont les mêmes que pour les hommes. Santé animale et santé humaine sont intimement liées et les progrès de l’un servent à l’autre ! De plus, de nombreuses recherches impliquant des animaux visent à évaluer des médicaments à destination des animaux (vétérinaires).

Ce qu'en dit la presse :

Le Point - http://www.bitly.fr/191

Le Monde - http://www.bitly.fr/192

 

Liza

 Pour le GIMI

Commentaires

  • J'avais reconnu Maïly et Elliot et je suis heureuse de lire cet article que j'aimerais bien adresser à une amie qui est farouchement contre l'utilisation des animaux dans la recherche médicale. Je vais essayer de lui envoyer cet article. Merci et grosses bises Liza

  • Vous ne parviendrez jamais à me convaincre ! Les animaux (chiens) souffrent l'indicible à l'école vétérinaire de Maisons-Alfort finané avec l'argent du téléthon !!!! C'est une véŕitable honte qui a choqué bon nombre de Français !! Jamais je ne cautionnerai ce genre de maltraitances indicibles, sinon je ne pourrai plus me regarder dans une glace.

Écrire un commentaire

Optionnel